Illustration Header Article Hackathon

Comment bien assurer sa transition vers SAP S/4HANA, selon Synvance

Des questions sur ce sujet ?
Dans un projet « Move to SAP S/4HANA », la phase préparatoire est essentielle, car le passage à SAP S/4HANA s’accompagne d’un changement de paradigme profond. Description des grandes étapes de cette préparation après notre webinaire dédié à l’ERP intelligent SAP S/4HANA.

Des questions sur ce sujet ?

Stéphane          Parisis
Directeur de Practice Synvance

Christophe Manequin
Responsable offre ERP et Conseil

Pour qu’un projet SAP S/4HANA soit réussi, Synvance recommande tout d’abord de prendre conscience de l’étendue des possibilités apportées par l’ERP intelligent SAP S/4HANA. Avec SAP S/4HANA les entreprises basculent vers une solution qui formera le socle de leur transformation numérique et permettra d’accéder à de nouvelles technologies comme l’IoT, le RPA, le Machine Learning, la collaboration, etc.

Nous avons la conviction qu’un projet ‘.Move to SAP S/4HANA’ est le début d’une transformation globale de la digitalisation de l’entreprise
Stéphane Parisis Directeur de Practice

Démarrer son projet avec méthode

Un projet SAP S/4HANA est avant tout un projet métier. « Face à des imprévus tels que l’on peut les vivre aujourd’hui, il faut savoir se montrer agile en adaptant ses processus et son organisation, analyse Christophe Manequin, responsable de l’offre ERP chez Synvance. La question est de savoir comment aligner la trajectoire du projet SAP S/4HANA avec cette stratégie métier. »

5 étapes importantes sont à intégrer dans la phase de préparation :

  • Sensibilisation : qu’est-ce que le nouvel ERP va m’apporter, en tant que DSI ou direction métier ?
  • Cadrage : définition de la trajectoire du SI en intégrant toutes les applications connexes de l’ERP historique.
  • Consultation : choix de l’intégrateur.
  • POC : il permet de découvrir concrètement l’ERP et participe à l’adhésion des utilisateurs. Il peut aussi servir de base de test et de développement.
  • Audit de l’architecture SI : vient en complément du cadrage. Cet audit global prend en compte toutes les applications, mais aussi les projets et stratégies d’évolution connexes.

Notez que les métiers doivent être associés au projet dès le départ, et ce pendant tout son déroulement.

Étude préalable : là où se joue votre projet…

Essentielle, l’étude préalable doit être menée suivant quatre axes :

Le pilotage de la transformation : Avec SAP S/4HANA, les processus sont gérés de bout en bout. « Cette notion a un impact sur l’organisation de l’entreprise. Les gens vont devoir apprendre à travailler ensemble et revoir leur mode de fonctionnement, » explique Stéphane Parisis. « Les entreprises changent de paradigme. Elles doivent donc prendre en compte l’écosystème SAP S/4 HANA dans leur transformation, » confirme Christophe Manequin. Il est important de mesurer l’impact du projet, les risques éventuels ainsi que le coût de cette transformation.

Changement métier : quels sont les besoins métiers non pris en compte par le standard ? Quels sont les processus qui devront être adaptés ? La partie Fit-to-Standard est plus facile à réaliser que précédemment, car SAP S/4HANA propose un très large éventail de fonctionnalités qui répondent à des problématiques nécessitant jusqu’alors des spécifiques.

Trajectoire de l’ERP : La mise en place d’un nouvel ERP permet tout d’abord de recoller aux standards et d’appliquer les best practices du secteur. Mais aussi de travailler en mode agile, avec des projets moins complexes, ce qui limitera l’effet tunnel. Il convient également de regarder de près les apports de SAP S/4HANA et de ses nouvelles versions, puis de programmer (et prioriser) leur utilisation éventuelle.

Urbanisation du SI : l’arrivée de SAP S/4HANA est l’occasion de repenser la place de l’ERP dans le SI. Meilleur alignement avec les attentes des métiers, valorisation plus efficace des données au travers de HANA, refonte de l’architecture décisionnelle, mise en œuvre de nouvelles technologies innovantes. Élargir sa vision au-delà de l’ERP permettra de ne pas passer à côté d’opportunités.

Bien réalisée, une phase préparatoire peut prendre de 3 à 6 mois, en fonction de la complexité du SI existant et du périmètre de l’ERP. Ce cadrage du projet va toutefois provoquer beaucoup de réflexion en interne, ce qui rallongera le délai d’autant. Il est donc essentiel de démarrer le projet au plus tôt, car sa maturation peut être longue. Mais le temps passé à tracer cette trajectoire sera rapidement rentabilisé par la suite.